Avant que le vent..., de Cristina F.D.Jesus

Publié le par darklimelight

avant-que-le-vent.jpg

 

Cristina F.D.Jesus a une mémoire d'éléphant et la plume qui la démange, alors elle écrit un petit peu. Mais très vite, c'est un torrent de mots qui déferle de page en page.

Pour Avant que le vent... elle s'attache à nous faire partager ses souvenirs d'enfance. Entre humour et émotion, on découvre son pays natal, le Portugal. Le récit commence avec l'évocation de ses grands-parents maternels, leur naissance, leur rencontre, leur union. Leur petite histoire s'inscrit dans les pas de la grande, parsemée de coups d'état et de périodes de dictature. A cette époque-là, la vie est dure. On vit pourtant, la tête haute.

Avant que le vent...nous parle d'une enfant immigrée en France. Mais plutôt que d'hésiter entre deux cultures, elle se nourrit de l'une et de l'autre, n'oubliant jamais celle d'où elle vient, s'intégrant tout naturellement dans celle qui l'accueille. Même si... il y a toujours quelque indélicat pour exprimer sa haine de l'étranger, du différent. Les blessures sont à peine évoquées. On les ressent pourtant. Certaines cicatrices picotent toujours, en dépit de toutes les couches de bonne humeur dont on essaye de les recouvrir. Mais n'est-ce pas le lot de quasiment tous les immigrés ?

Ouvrir ce livre témoignage, plus que récit littéraire, c'est se plonger dans le miel de l'enfance, avec ses saveurs, ses parfums, ses couleurs. Nous avons presque tous des souvenirs impérissables de vacances passées auprès de grands-parents formidables, qui sans le savoir ont participé à la gestation de l'adulte que nous sommes aujourd'hui. Ils sont les passeurs d'un savoir pas forcément intellectuel, les passeurs d'un mode de vie basé sur l'honnêteté et le respect... Des passeurs qui manquent cruellement le jour où ils viennent à disparaître.

Il n'y a pas plus universel que le thème choisi par Cristina : l'enfance et ses découvertes, son ouverture au monde. Même si nous ne partageons pas tous son expérience de déracinée, en grande majorité nous avons en commun le souvenir de grands-parents bien présents. De sacrés personnages dont l'histoire mérite d'être retranscrite, afin de ne jamais les oublier. C'est toute la raison d'être de ce beau titre, Avant que le vent... Alors découvrez ce fourmillement d'anecdotes, laissez-vous emporter par le souffle de toutes les émotions recréées par le langage clair, parfois naïf, mais toujours vrai, de l'auteur. Vos propres souvenirs referont surface, à n'en pas douter...

© Marie Fontaine

 

 

Pour en savoir plus sur l'auteur :

Rendez-vous ici <<< CLIC >>>

 

 

Publié dans CRITIQUES LIVRES

Commenter cet article